Les portions de voies à l’air libre sont chauffées en hiver pour assurer une bonne adhérence lors de mauvaises conditions météorologiques (neige, glace, givre, …).

Les performances

Quelques chiffres

  • 25 millions de passagers par an (prévisions)
  • 37 000 emplois desservis.
  • Vitesse commerciale d’environ 18 km/h en raison de la forte pente et d’interstations de longueur réduite (c’est faible en comparaison à d’autres métros).
  • Vitesse de pointe de 60 km/h.
  • Environ 20 minutes d’un bout à l’autre de la ligne.
  • Jusqu’à 6 600 personnes/heure dans chaque sens.
  • En heure de pointe, une rame toutes les 3 minutes entre la gare CFF et La Sallaz (toutes les 6 minutes sur le reste de la ligne).

Pilotage automatique

Le métro m2 est entièrement automatisé, géré depuis un poste central de commande. Ce qui se traduit par des frais d’exploitation moindres et qui permet une plus grande souplesse en cas de forte affluence. Les quais sont équipés de portes de sécurité et un personnel d’accompagnement assiste les voyageurs.

Des stations sûres et pratiques

Les stations souterraines sont situées le plus près possible de la surface. Elles sont pourvues d’escaliers, d’ascenseurs et de facilités pour les handicapés. Les architectes ont tiré parti de la déclivité lausannoise pour créer des dessertes sur plusieurs niveaux, faciliter les accès par des rampes et privilégier autant que possible l’arrivée de lumière naturelle.

Bon voyage !