médias sociaux suisse

Crédit photo: http://www.fredcavazza.net

Pour faire suivre au précédent post sur les médias sociaux, voici la suite de mon analyse:

Web2.0 et entreprise

Puisque mon travail s’intéresse aux médias sociaux comme outil d’optimisation, il est primordial de les définir afin de saisir les applications pouvant être amenées aux PME. En introduisant cette notion, cela me permet d’évaluer les connaissances mais également de cerner les enjeux. Les médias sociaux recouvrent les technologies du Web 2.0 qui sont utilisées pour créer, organiser, indexer ou modifier du contenu, donc des textes, des images ou des vidéos. Les technologies utilisées sont les blogs, les wikis, les plate-formes de partage de photos (Flickr, Picasa, etc.), les plate-formes de partage de vidéos (Youtube, Dailymotion, Vimeo, Google Vidéo, etc.), les podcasts, les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, etc.), les mashups, les flux RSS et autres flux de syndication Web, etc. Basés sur le concept du Web 2.0, ils permettent l’échange est le partage d’informations du contenu créé par les internautes. Ces technologies sont des moyens de communication sociale puisque les internautes peuvent créer et participer en temps réel à l’information.

Les médias sociaux utilisent l’intelligence collective dans un esprit de collaboration en ligne. Le terme social désigne les interactions, soit les réactions et les influences réciproques entre des individus ou des groupes d’individus. On peut donc définir les médias sociaux comme « l’intégration d’une interaction sociale entre des individus ou des groupes d’individus dans un espace numérique par les technologies du Web» (Ya graphic, 2009).
En adoptant ce type de médias, les entreprises peuvent créer une véritable relation de proximité avec les internautes, puisque l’échange est au coeur des médias sociaux. C’est donc un relai et un diffuseur d’informations.

Les médias sociaux ne sont pas une révolution en tant que tel, c’est le support qui change. En effet, Internet est le nouveau moteur qui pousse l’information en temps réel sur le Web.

Médias sociaux BtoC

Ce travail étudie la relation d’une entreprise et son client ou ses prospects. Les médias sociaux usités dans cette optique diffèrent de ceux utilisés pour les relations entre entreprises. Chaque média social a des spécificités et parfois complémentaires. Les plus connus du moment sont Facebook, Twitter, Youtube, Flickrs, etc., mais cette liste aura certainement changé dans quelques mois ! Le choix est grand, tout dépend des objectifs fixés par l’entreprise.

Dans le cas de Facebook, ce média est intéressant pour la relation client et pour son image de marque, mais il ne permettra pas un bon référencement. A contrario, Flickr est optimisé pour les moteurs de recherche, mais il n’est pas optimal pour le trafic sur le site. Twitter est un outil simple avec un concept très simple: partager à l’aide de phrases courtes des pensées de l’utilisateur avec ses contacts. Cet outil est excellent pour le référencement naturel, puisque les contacts (followers) reçoivent l’information qui peut être distribuée à d’autres groupes.

Les enjeux des médias sociaux

Après avoir défini les réseaux sociaux, il est essentiel de relever les enjeux de cette technologie. Les opportunités des médias sociaux sont des arguments à présenter aux personnes hésitantes ou peu enclines à adopter ces outils afin de changer leur comportement. Il convient de relever que les réseaux sont au coeur des affaires depuis longtemps, mais l’opportunité nouvelle est le vecteur d’Internet. « Les réseaux sociaux permettent d’interconnecter des hommes, des femmes ou des organisations. L’existence des réseaux n’est pas récente, le terme datant de 1954. D’autres théories, mettent en oeuvre les degrés de séparation entre les individus ou encore la recherche de soi. On touche à un phénomène social, qui, désormais est incroyablement boosté par le Web à l’échelle de la planète» (Perrin, 2009, p. 3).
« Les médias sociaux ne vont pas améliorer les entreprises, ni faire que les gens les aiment. Par contre ils aident les gens à se connecter entre eux, à partager plus rapidement l’information avec leurs amis. Et si les entreprises font du bon travail, pensent au bonheur de leur clients, à apprendre de leur expérience, alors elles seront bien mieux armées, et atteindront le succès » (Graph, 2009). Les médias sociaux servent donc d’appui; ils sont des relais de l’information pour l’entreprise, ils vont agir comme une caisse de résonnance.

Mais pour cela, il faut que l’entreprise interagisse avec ses clients qui sont les acteurs du marché et elle doit les prospecter sur les réseaux sociaux. Comme le dit à juste titre cgo&co (une agence spécialisée en marketing et éditorial interactifs dans sa vidéo) «l'enjeu n’est … pas un simple fournisseur d’information, mais est réactif et proactif en utilisant le Web 2.0 pour communiquer avec le marché» (cgoandcofr, 2009). Les outils sociaux «offrent l’opportunité de se rassembler et de communiquer de manière directe. Chacun pourra partager et se rassembler sur des points communs. On parle ainsi de communauté» (Godin, 2010, p. 109). Dans cette vision communautaire, l’internaute partage ses positions, ses intérêts auprès de groupe d’amis. Si l’information est jugée pertinente, elle sera relayée au groupe d’amis et de ce fait, on lui accordera une crédibilité et une confiance certaine.

En touchant une personne parmi un groupe d’amis, c’est l’ensemble du groupe que l’on peut toucher, vu les intérêts communs. L’enjeu est donc d’accroître sa visibilité, un argument notoire pour une entreprise. S. Godin affirme que: « Sur un marché saturé, se conformer signifie échouer. Sur un marché encombré, ne pas se démarquer équivaut à passer inaperçu » (Godin, 2010, La vache pourpre, p.59). L’utilisation des réseaux sociaux devient aussi une évidence pour une tranche d’âge de la population que certains nomment « la génération Y ». Selon Wikipédia, « Cette génération est naturellement plus à l’aise que les précédentes avec les technologies de l’information, et Internet en particulier. Elle peut être associée à l’ensemble des technologies et applications que l’on nomme aujourd’hui le Web 2.0. Chacun a accès à des outils de création et de communication dont les générations précédentes ne pouvaient que rêver ». Le terme de génération s’applique aux personnes nées entre la fin des années 70 et le milieu des années 90. Cette génération investira le marché du travail dans quelques années et leur influence sera significative en matière d’utilisation de nouvelles technologies, comme les réseaux sociaux.